En attendant de nous revoir

Cher public,

En raison des mesures prises par le gouvernement pour enrayer la pandémie, nous nous voyons dans l’obligation de suspendre une partie de notre activité et de fermer notre lieu au public. C’est donc avec un immense regret que nous ne pourrons vous accueillir pour Travel-llllingHarold : the GameLe Son des peuples ou la résidence d’objets de la collection Becker, pour ne parler que des manifestations programmées en mars. Le spectacle de la Cie Tac Tac, Nos fantômes, prévu le 7 avril est également suspendu, comme toutes nos activités régulières telles que les ateliers théâtre, la classe théâtre ou nos tournées… et cela jusqu’au 15 avril.
Sachez que nous nous empresserons de vous faire signe dès que les choses auront évolué, espérons-le positivement, impatients que nous sommes de vous retrouver et de partager avec vous les fruits de nos travaux ou ceux des artistes que nous accueillons habituellement.
Prenez soin de vous et à bientôt.

En attendant de nous revoir, quelques contenus à partager avec vous :

# Retour en images sur l’édition 2020 de la biennale de théâtre d’objet Greli Grelo.

# « Le son des peuples » résonne quand même ! Retrouvez Emilie Lesbros, Nakama Quintet, The Archetypal Syndicate et DJ M.Oat sur certains canaux digitaux.

# Petit avant-goût à lire avant les prochains Cris poétiques : Florence Pazzottu vous invite à consulter ses petits films-poèmes qui font entre 46 secondes et 5 minutes et dont certains avaient été exposés sous forme d’installations au Vélo Théâtre en 2016.

Jeudi 23 et vendredi 24 avril « Le conte de Mère Pince »

Création de la compagnie Du sable das le maillot (Sud)
Conte et théâtre d’objet – tout public dès 5 ans – durée : 1h

“LE CONTE DE MERE PINCE”

C’est à un conte moderne qui évoque les relations au travail, les différences culturelles et sociales au sein de notre société actuelle que nous convient Nina Richard et Lolita Morales. Un cafard qui rêve de devenir pâtissier, une Mère Pince tenancière de boulangerie rongée par la vie et une jolie Belette en fleur qui rentre dans la vie active… Des personnages qui détonnent dans un road-movie à dos de cheval. Oui oui, il y aura tout cela et plus encore dans Le Conte de Mère Pince.

S’inspirant de réelles expériences professionnelles, cette épopée pour deux conteuses et une tripotée de personnages, saura toucher petits et grands.

De et avec Nina Richard et Lola Morales


Jeudi 23 avril à 16 h et vendredi 24 avril à 11h
Plein tarif : 12 euros / “rayon de vélo” : 8 euros / réduit : 5 euros
Réservations : Vélo Théâtre – reservation@velotheatre.com – 04 90 04 85 25


Une création de la compagnie Du sable dans le maillot
Dans le cadre de la Caravane des possibles


Vendredi 24 avril « Les Cris poétiques »

Séverine Daucourt et Yves Boudier : 2 poètes sur la scène
Poésie et textes – tout public – durée : 1h30

« LES CRIS POETIQUES, 31èmes » 

Séverine Daucourt écrit, chante et traduit (de l’islandais). Elle publie récits et poèmes, conduit des ateliers d’écriture en divers lieux (prisons, centres d’accueil, hôpitaux…) et organise depuis 2016 à la Maison de la Poésie de Paris un cycle de rencontres poésie/chanson. Elle est aussi membre du comité de lecture de la Comédie Française. Son dernier livre, Transparaître aux éditions Lanskine, a fait partie de la sélection finale du Prix Apollinaire 2019.

Yves Boudier a fait paraître une douzaine de livres, poèmes et récits chez différents éditeurs et a souvent collaboré avec des peintures et des musiciens. Il a été professeur de Lettres, administrateur de la Biennale Internationale des Poètes, Président de la Maison des Ecrivains et de la Littérature et membre des comités de rédaction des revues Action Poétique et Passage d’Encres. Il est l’actuel Président de l’association C/I/RC/E Marché de la poésie. Il publie cet automne Silentiaire (éditions La Lettre Volée), préfacé par Pierre-Yves Soucy.


Vendredi 24 avril à 20h30 – tarif unique : 5 euros
Réservations : Vélo Théâtre – reservation@velotheatre.com – 04 90 04 85 25


Une soirée Les Cris poétiques organisée en complicité avec Alt(r)a Voce www.altravoce-marseille.com


Présentation Florence Pazzottu
Les Cris poétiques ont été fondés en 2005 par le poète Jean de Breyne (et la galerie l’Ollave www.ollave.org), à qui Florence Pazzottu s’est associée fin 2016.

Jeudi 7 mai « Les suites prométhéennes »

Création de la compagnie Théâtre inutile (Hauts-de-France)
Formes poétiques et marionnettiques – Théâtre tout terrain et tout public – durée : 1h

“LES SUITES PROMETHEENNES » – L’empreinte de l’air & La terre (titre provisoire)

« Les Suites prométhéennes » sont des spectacles qui proposent de sortir d’un état de sidération face à la catastrophe et de faire entendre les voix de la poésie. Faire entendre les bonnes nouvelles que notre humanité est encore capable d’engendrer. Nous sommes dans une époque en mutation, et notre relation au vivant doit être questionnée. Le mythe de Prométhée est là pour nous rappeler que le feu de la connaissance est plus complexe que ce que l’époque de la modernité a bien voulu croire.

A l’issue de sa résidence, la compagnie nous conviera à deux courtes formes : L’empreinte de l’air  au jardin public et La terre (titre provisoire) au Vélo Théâtre.

Avec Fanchon Guillevic, Frederico Strachan.


Jeudi 7 mai à 19h au Jardin public (Cours Lauze de Perret) puis au Vélo Théâtre – gratuit
Réservations : Vélo Théâtre – reservation@velotheatre.com – 04 90 04 85 25


Créations 2018-2019-2020 de la compagnie Théâtre inutile. 


dramaturgie Kossi Efoui
mise en scène Nicolas Saelens