Mise en Scène Francesca Bettini
Tout Public

L'histoire c'est la maison.
Cette maison fragile, souvent provisoire,
qui nous protège, devient le théâtre
de nos peurs.
La maison c'est l'histoire.
 


Il était une fois une vaste forêt de sapins noirs...

Comme une lame que l'on aiguise, cette histoire sera résolument criminelle. Le loup, rôdeur sanguinaire et amoureux fou passionné, emplit l'espace de son souffle haletant  et de sa poitrine sortent ses cris déchirants.

Expression d'une peur saine et visible qu'il revendique, le loup est fier de sa généalogie. Pour qu'il existe, il nous supplie de continuer à raconter ses histoires.
"Qui était elle, quel était son nom ?".
Elle est là. Si frêle, si douce,  avec sa voix d'enfant fragile et son tendre corps de grand-mère, égrenant ses souvenirs tel un petit chaperon rouge qui aurait vieilli.


Mais qui a mangé qui alors ?

Dans cette maison, qui la protège,  aux odeurs de galette se mêle celle de la peur. Le lapin lui veille, passant d'un monde à l'autre, accédant à des portes interdites, il épie, il manipule...
Cela pourrait être un conte comme vous pensez en connaître, mais savez-vous vraiment ce qu'il s'est passé ?...

À savourer comme un livre d'illustration, un theatre d'images et d'émotions.





Télécharger des photos

Voir un extrait vidéo


Télécharger la fiche technique

< Retour aux spectacles
 
 
© Vélo Théâtre 2005 - Crédits