FORMATION PROFESSIONNELLE

Contacts formation :

Charlot Lemoine,
velos@velotheatre.com
+33 (0)6 11 64 01 71

Charlot Lemoine et Tania Castaing proposent des spectacles basés sur l’image, pensant avec d’autres créateurs que si l’acteur peut interpréter un mot, une phrase, il peut aussi interpréter un objet, une série d’objets. L’émotion naît de la relation, fragile, que l’acteur établit avec les objets qu’il fait vivre sur scène. Le public est invité à entrer dans l’intimité de cette relation. Un vocabulaire inédit, un nouveau mode d’expression voit le jour : le théâtre d’objet, dont le Vélo Théâtre est parmi les précurseurs. Dans un paysage artistique et théâtral vaste, il a su imposer une signature artistique forte, unique en France et en Europe.

Charlot Lemoine et Tania Castaing mettent leur sensibilité et leur regard au service des compagnies que le Vélo Théâtre accueille en résidence de création et transmettent leur expérience de façon plus formelle à l’occasion de stages de formation professionnelle, en France comme à l’étranger à l’occasion de leurs tournées et de programmes de coopération artistique et culturelle.

Master Class destinée aux professionnels

Qui joue ? L’acteur ou l’objet ?

L’objet est devenu l’élément central de notre société d’accumulation. Cet objet manufacturé, made in China, celui que l’on a tous à la maison représente notre culture commune, notre infra ordinaire. Son entrée sur le plateau de théâtre implique un autre rapport à la pratique théâtrale. Le Théâtre d’objet est résolument un théâtre européen. Il prend racine dans l’histoire de notre vieille Europe. Alors que l’outil des hommes ne revenant pas de la Première Guerre devient bibelot au fil des générations. Cette fourche en bois exposée au mur de la salle à manger représente le grand-père paysan puis perd petit à petit son lien avec l’aïeul.

L’objet du Théâtre d’objet n’est pas un accessoire fabriqué pour être utilisé sur scène mais se laisse apprivoiser pour raconter l’histoire à sa façon. Il impose ainsi un nouveau niveau de lecture du texte. Un cheval girouette évoque l’indécision de Macbeth. Un cheval-briquet raconte la brûlure du pouvoir.

L’objet organise le plateau à sa façon. Centre d’intérêt du comédien, il est actif mais peut rester sur scène et se faire oublier. Il devient alors inactif en étant toujours à vue. En cela, il se démarque de la marionnette. Le Théâtre d’objet convoque une écriture dramatique et un sens de l’espace particulier que nous pourrions qualifier de brechtiens. Il puise aussi, sans complexe, dans le cinéma, les arts plastiques, la danse, le théâtre. De plus en plus d’artistes sont en demande de formation pour ce théâtre singulier. Il permet, en suivant la poétique de chacun, de mettre en relation les objets entre eux et avec l’acteur.

Le Théâtre d’objet est une machine à écrire. La Master Class « Qui joue ? L’acteur ou l’objet ? » a pour point de départ ce rapport à la scène et sollicite les stagiaires en lieu d’acteurs-auteurs. Loin de transmettre une technique, elle a pour principe d’exercer au plateau la création d’univers poétiques et sensibles portés par le lien étroit entre l’acteur et l’objet.