Articles

Atelier d’invention musicale avec Benjamin Dupé

Benjamin Dupé : l’atelier d’invention musicale, un espace de création

Suite au succès remporté en 2017 par l’atelier d’invention musicale (improvisation libre
et collective) animé par le compositeur Benjamin Dupé, le Conservatoire intercommunal du Pays d’Apt, en coopération avec le Vélo Théâtre, souhaite renouveler et approfondir cette première expérience de création sonore et, plus encore, l’étendre à une grande diversité de publics.
C’est pourquoi, le temps d’une résidence, ce jeune compositeur est invité à faire dialoguer, en musique et en espace, différents groupes d’élèves du Conservatoire autour d’un collectif de musiciens issus de l’atelier d’invention musicale. Pour cet artiste qui, loin des idées reçues sur la musique contemporaine, « envisage la création comme une aventure permanente, nourrie de rencontres humaines aux prises avec la matière », l’invention musicale est avant tout un travail sur l’écoute du vivant…
Ce projet, envisagé selon un processus de composition qui laisse une place importante à l’invention (entre improvisation et écriture), situe chaque musicien dans un espace individuel de recherche et d’invention « d’objets sonores », l’instrumentiste développe alors une écoute « virtuose » du monde sonore qui l’entoure, libère ses intentions musicales, organise son geste et, peu à peu, prend conscience de sa place au sein du groupe.
Ainsi créé, le collectif dialogue, résonne avec les différents groupes périphériques constitués. L’ensemble, sous la direction artistique de Benjamin Dupé, dévoile alors une œuvre éphémère qui marque de son empreinte sonore l’espace et entraîne dans son sillage le public vers des horizons multiples…

Ateliers de création au Vélo théâtre en février, mai et juin 2019
Représentation le samedi 29 juin 20h30 au Vélo théâtre

Action scolaire avec Benjamin Dupé

En amont du spectacle présenté jeudi 22 novembre à 20h30 au Vélo Théâtre, « Il se trouve que les oreilles n’ont pas de paupières« , le musicien Benjamin Dupé, artiste associé au Conservatoire intercommunal de musique du Pays d’Apt, interviendra auprès de 2 classes du lycée d’Apt jeudi 15 novembre à 14h.
Renseignements : Nathalie Landrieu 04 90 04 85 25 com@velotheatre.com

Compositeur, guitariste et metteur en scène né en 1976, Benjamin Dupé étudie au Conservatoire de Nantes puis au Conservatoire national supérieur de musique de Paris.
Il se consacre à la création musicale, au sens large : écriture instrumentale, vocale ou électroacoustique, improvisation et performance, conception de dispositifs technologiques…
Son travail de compositeur est marqué par l’invention de nouvelles formes concertantes et de nouvelles relations à l’auditeur. Son écriture investit l’ensemble du sensible : espace, lumière, matière, corps, image ou mot sont pour lui des extensions du musical, composées au même titre que les sons. Ses productions questionnent la place de l’auditeur, alternant prises d’espaces spectaculaires, petites formes intimes, dispositifs immersifs, surgissements dans le quotidien, inscriptions dans la nature. Sa méthodologie de création propose de nouveaux rapports avec les publics : implication de personnes ressources, collectages, projets participatifs. Mettant au centre de son écriture la notion de dramaturgie de l’écoute, il bâtit au fil de ses pièces un langage musical singulier, qui s’inspire autant de l’héritage savant que de la vitalité des musiques populaires.
Benjamin Dupé reçoit des commandes de l’État, des Centres nationaux de création musicale, de Radio France, de l’IRCAM, de la SACD (Sujets à vif), d’ensembles (L’Instant Donné, la Maîtrise de Caen), de metteurs en scène (Declan Donnellan) ou de chorégraphes (Thierry Thieû Niang). Il travaille avec des interprètes comme Garth Knox, le quatuor Tana, Pascal Contet, Bruno Chevillon, le comédien Pierre Baux.
Ses œuvres sont jouées dans les festivals de musique contemporaine (IRCAM Manifeste, Les Musiques), les institutions lyriques (Festival d’Aix-en-Provence, Théâtre de Caen), les festivals généralistes (Festival d’Avignon), sur les plateaux de nombreuses scènes nationales, dans les musées, en espace public, sur les ondes de la radio.
Parmi elles : Comme je l’entends (pièce qui aborde la question de la perception de la musique contemporaine par le profane), Fantôme, un léger roulement, et sur la peau tendue qu’est notre tympan (concert en immersion pour ensemble d’instruments mécaniques), Il se trouve que les oreilles n’ont pas de paupières (théâtre musical d’après le livre La Haine de la musique de Pascal Quignard), Du chœur à l’ouvrage (opéra pour voix d’enfants sur un livret original de Marie Desplechin).
Il est artiste associé au Nouveau théâtre de Montreuil – centre dramatique national depuis l’automne 2015, pour trois saisons. Il est également associé depuis l’automne 2016 au Théâtre Durance de Château-Arnoux / Saint-Auban. Il a reçu en 2016 le Prix nouveau talent musique de la SACD.

Jeudi 22 novembre 20h30 « Il se trouve que les oreilles n’ont pas de paupières »

Comme je l’entends, Les productions (PACA)
Théâtre musical

“IL SE TROUVE QUE LES OREILLES N’ONT PAS DE PAUPIERES”

“La haine de la musique” : à la profondeur de ce texte érudit et sensible de Pascal Quignard répond l’architecture d’une composition musicale originale interprétée par un musicien et un comédien. À sa forme étonnante, entre méditation, conférence, discours politique, conte et confession, répondent la virtuosité et la capacité du son à se transformer en un instant et à toucher au plus intime.

Avec : Pierre Baux (comédien) et Garth Knox (alto) – Conception, musique, dramaturgie et mise en scène : Benjamin Dupé – Texte d’après “La Haine de la musique” de Pascal Quignard

En partenariat avec le Conservatoire intercommunal de musique du Pays d’Apt.

Plein tarif : 12 euros / “Rayon de Vélo” : 8 euros / réduit : 5 euros
Réservations : Vélo Théâtre – reservation@velotheatre.com – 04 90 04 85 25


Info calendrier


conception, musique, dramaturgie et mise en scène Benjamin Dupé
texte
d’après le livre La Haine de la musique de Pascal Quignard
aux éditions Calmann-Lévy (1996)
avec
le comédien Pierre Baux et l’altiste Garth Knox
éléments de scénographie
Olivier Thomas
lumière Christophe Forey
collaboration informatique musicale Ircam
Manuel Poletti
son
Julien Frenois
photos © Agnès Mellon

Production Comme je l’entends, les productions

Coproduction SACD – Festival d’Avignon

Avec le soutien de la DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur-Aide à la création,
le Conseil Général des Bouches-du-Rhône, la Ville de Marseille, la Spedidam et la Sacem

Avec l’aide du CENTQUATRE-Paris et du Gmem-Centre national de création musicale de Marseille