Théâtre d’objet

Depuis 1981, la compagnie Vélo Théâtre propose des spectacles basés sur l’image. Ses fondateurs (Tania Castaing et Charlot Lemoine) pensent, avec d’autres créateurs, que si l’acteur peut interpréter un mot, une phrase, il peut aussi interpréter un objet, une série d’objets. L’émotion naît alors de la relation, fragile, établie avec les objets qu’il fait vivre sur scène. Le public est invité à entrer dans l’intimité de cette relation. Un vocabulaire inédit, un nouveau mode d’expression voit le jour : le théâtre d’objets, et le Vélo Théâtre s’inscrit parmi les précurseurs en Europe.

Le théâtre d’objet, langage artistique récent au croisement des arts plastiques et de la scène, représente un champ contemporain de créations et un exceptionnel vecteur pédagogique aux applications multiples et variées. Les nouvelles dramaturgies associées à tous types de « marionnettes », aux manipulations des matériaux, des objets et des images ont bouleversé les préjugés dont souffrait parfois cet art.

La manipulation à vue, le théâtre d’objet, ou encore les arts numériques tranchent radicalement avec l’esthétique théâtrale traditionnelle. Ces pratiques ont favorisé l’émergence d’un nouveau public et d’un champ artistique renouvelé. L’artiste y est ici un acteur-interprète, souvent metteur en scène. Il étend son geste à toutes les formes du spectacle vivant pour le transposer en un art singulier.

Dans un paysage théâtral vaste, le Vélo a su imposer une signature artistique forte, unique en France et en Europe. Depuis 2017, le Vélo Théâtre devient la première Scène Conventionnée théâtre d’objet de Provence-Alpes Côte-d’Azur. Attribué par le Ministère de la Culture, ce label national met en valeur les actions dans un domaine artistique particulier.