Tridanse

Tridanse : un parcours régional de résidence chorégraphique

Appel à projets national, Tridanse regroupe cinq structures régionales réparties dans trois départements. C’est le seul dispositif en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur qui mutualise des moyens pour accompagner une création chorégraphique transdisciplinaire. Les établissements membres de Tridanse sont : le Vélo Théâtre, Scène Conventionnée théâtre d’objet (Apt, Vaucluse), Ilotopie/le Citron Jaune (Port-st-Louis du Rhône, Bouches-du-Rhône), Le 3 bis F, lieu d’arts contemporains (Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône) élargis chaque année à un nouvel entrant de la Région PACA  : en 2015 et 2016, la Passerelle Scène Nationale (Gap, Hautes-Alpes), en 2016 et 2017, le Théâtre Durance, scène conventionnée (Château-Arnoux-St-Auban, Alpes-de-Haute-Provence).

Accéder à l’appel à projets Tridanse 2019
Dépôt des candidatures avant le 4 mars 2018

Tridanse souhaite expérimenter un nouveau mode de circulation des objets artistiques en Région. Il intègre la problématique de la coproduction, mais désire aussi échanger sur les questions artistiques et la relation aux publics. Il s’inscrit dans une approche non marchande de la relation à l’art, et s’appuie sur une dynamique d’échanges et de co-construction entre artistes et lieux.

À la suite de la réception des dossiers (en moyenne 80 par an), une compagnie chorégraphique professionnelle, un artiste-danseur ou un performeur est sélectionné(e). Il/elle part en résidence à trois périodes de l’année, dans trois lieux différents. Le projet reçoit le soutien des structures accueillantes, et peut même jouer en sorties de résidence. Dans l’idéal, l’œuvre finalisée est par la suite programmée.

 

Projet Tridanse 2018 (édition XIII)

IMAGO-GO/ [lodudo] produccion (Occitanie)
En 2018, le dispositif accompagne Marta Izquierdo Muñoz [lodudo] produccion pour son projet de création « Imago-go ».
Avec un bâton de majorette pour colonne vertébrale, IMAGO-GO passe un héritage au révélateur des loisirs pratiqués en famille. Depuis ces premières créations, Marta Izquierdo Muñoz travaille, par la danse et la performance, en regard de personnages féminins ambigus, à la jonction entre marges et cultures populaires. Elle s’intéresse ici à la figure de la majorette et plus précisément au glissement d’un modèle lisse et idéalisé par les productions américaines vers une pratique locale et familiale. Au-delà de la pratique du bâton et de la marche en cadence, les majorettes sont supports de nombreux imaginaires : de la femme sexy à la femme poupée, en passant par la femme militaire…Figures tragi-comiques, elles ne sont ici ni imitées, ni parodiées, mais incarnées. Ces modèles sont hybridés avec les interprètes eux-mêmes, lesquels – danseurs et performeurs – ouvrent une pluralité de perspectives.

Conception et chorégraphie : Marta Izquierdo Muñoz – Avec : Adeline Fontaine, Fabien Gautier, Erwan Hakyoon Larcher, Eric Martin, Angèle Micaux – Dramaturgie : Youness Anzane

Résidences et ateliers
19-28 mars / 3 bis f – étape de travail le 24 mars à 15h
9-15 avril / Vélo Théâtre – étape de travail le 14 avril à 19h
5-14 juin / Le citron jaune – étape de travail le 14 juin à 19h
24-29 septembre / Théâtre Durance – étape de travail le 27 septembre à 19h

Création
Mardi 6 novembre 2018 / Manège, Scène nationale de Reims
Vendredi 8 mars 2019 / Théâtre Durance